Vider un dossier en PHP

J’utilise ce script pour vider un dossier rapidement. C’est pratique quand on a seulement un accès FTP et qu’on doit démarrer un nouveau projet.

Il faut le déposer dans le dossier à vider, le lancer avec le navigateur et tout est supprimé.

 

Migrer un site WordPress

Comment changer un site WordPress de serveur en 3 étapes:

Malgrès moi je fait de plus en plus de WordPress. Donc je note ça pour plus tard.

Il faut être sur le serveur source dans le dossier du site.
On suppose que le site sera dans le dossier www du serveur de destination

Copier les fichiers sur le nouveau serveur

Copier la base de données

Explication :

  • mysqldump -u [utilisateur bdd source] -p[mot de passe bdd source] -h [hote bdd source] [nom bdd source]  fait une extration de la base de données
  • sed 's/[domaine source]/[domaine destination]/g'  remplace le nom de domaine dans l’archive
  • gzip  compresse le résultat
  • ssh [login serveur destination]@[hote du serveur destination] "gunzip | mysql -u [utilisateur bdd destination] -p[mot de passe bdd destination] -h [hote bdd destination] [nom bdd destination]"  envoit le tout sur le serveur de destination et lui fait executer  gunzip | mysql -u [utilisateur bdd destination] -p[mot de passe bdd destination] -h [hote bdd destination] [nom bdd destination]
  • gunzip  décompresse l’archive
  • mysql -u [utilisateur bdd destination] -p[mot de passe bdd destination] -h [hote bdd destination] [nom bdd destination]  l’importe dans la nouvelle base de données

Paramétrer le nouveau site :

Il faut modifier le fichier wp-config.php avec les identifiants de la nouvelle base de données.

How to fix a broken photo gallery and lightbox after WooCommerce 3.0 upgrade – Create and Code

How to fix a broken photo gallery and lightbox after WooCommerce 3.0 upgrade – Create and Code

If you’re experiencing a broken photo gallery and your lightbox has gone missing after upgrading to WooCommerce 3.0 you’re not alone. Read on to find out how to fix it.

How to fix a broken photo gallery and lightbox after WooCommerce 3.0 upgrade – Create and Code

WordPress netinstall

Ce script permet d’installer WordPress sans avoir à télécharger l’archive, la décompresser et la déposer sur un serveur.

Il suffit de déposer le script dans le dossier où vous voulez installer WordPress et d’aller le visiter avec votre navigateur.

Supprimer une boutique PrestaShop

Voici un script qui supprime une boutique PrestaShop. Il suffit de le placer à la racine de sa boutique en FTP ou autre et de le visiter avec son navigateur.

⚠ Le script supprime le répertoire de PrestaShop avec tous ses fichiers et sous répertoires et toutes les tables de la base de données qui ont le préfixe de PrestaShop.

⚠⚠ Le script ne demande pas de confirmation. Vous le lancez, il supprime tout.

 

Remplacer les é dans une table SQL

Je garde ça ici parce que ça arrive mais pas suffisamment souvent pour que je m’en souvienne d’une fois sur l’autre.

Si dans votre table des champs ressemblent à “Très bon produit .J’en suis très satisfaite” c’est qu’il y a eu un soucis à un moment. Un import foireux, un script bugué peu importe.

Pour corriger ça il suffit de lancer les requêtes suivants :

 

“table” et “field” sont à remplacer bien sûr.

Exécuter un script PrestaShop en ligne de commande

Le plus propre pour lancer un script prestashop en ligne de commande est de créer un controller pour ça.

Pour l’appeler voici la syntaxe :

Soit dans mon cas

Ensuite le code du controller

 

Module Prestashop : notFound.org

Faites un meilleur usage de votre page 404.

Au sein de l’Union Européenne, des milliers d’enfants sont portés disparus chaque année. Ensemble, multiplions les chances de les retrouver ! Installez ce module et la photo d’un enfant disparu apparaîtra automatiquement sur chaque « page non trouvée » de votre boutique Prestashop.

Ce module gratuit peut être téléchargé depuis Prestatoolsbox.fr

Créer un accès temporaire à l’administration de Prestashop

En cas de support, il est souvent nécessaire de permettre à une personne extérieure d’accéder temporairement au panneau d’administration de Prestashop.

Création du profil employé

Pour cela il faut tout d’abord créer un profil pour ce type d’accès.

Aller dans Administration > Profils.

Le bouton “Créer” vous amène au formulaire de création de profil.

Choisissez par exemple “Support” comme nom de profil.

Définition des droits

Aller dans Administration > Permissions.

Dans la 1ère colonne choisissez le profil nouvellement créé
(Support)

et dans les autres colonnes les pages et modules auxquels il a accès.

Concernant les modules, si vous donnez l’accès à la configuration d’un ou plusieurs modules, il faut aussi donner accès à la page Modules.

Création du compte employé

Il faut aller dans Administration > Employées.

Le bouton “Créer” vous amène au formulaire de création d’employé.

Vous pouvez utiliser une adresse e-mail en example.org. ce nom de domaine est fait pour les adresses de démonstration. Par exemple support@example.org.

Choisissez le profil de permission nouvellement créé.

Envoi des informations d’accès

Pour accéder au panneau d’administration la personne extérieure a besoin de :

  • L’adresse de votre panneau d’administration
  • L’adresse e-mail de connexion
  • Le mot de passe

Désactivation du compte

Il ne faut pas oublier de désactiver le compte employé après l’intervention.

Aller dans Administration > Employées et sélectionnez le compte. Passez l’état à Non et enregistrez.

Vous pourrez réactiver le compte pour un prochain usage. N’oubliez pas de changer le mot de passe.

La mauvaise foi du sécuritaire chez Prestashop

Je suis déçu par Prestashop 🙁

  • Les erreurs de jeunesse que la solution traîne comme des boulets, je comprend.
  • Les bugs (d’arrondi) gros comme le monde qui durent depuis la version 1, je tolère.
  • Les publicités de plus en plus présentes et agressives dans le panneau d’administration, je n’aime pas mais je comprend

mais là c’est moche, d’une mauvaise foi évidente et joue sur la peur de ses clients au détriment de ses (anciens ou futurs anciens) partenaires.

Note : J’aime Prestashop et Prestashop Addons c’est un beau projet, une belle plateforme que je suis depuis le début. Ils me font vivre et je leur rend pas assez. Mais il y a des comportements qui me sortent par les yeux.

Donc que ce passe-t-il ?

Depuis la version 1.6.0.9 (dernière à ce jour) si on veut installer un module non présent sur Prestashop Addons, un gros (GROS) message s’affiche avec des couleurs alarmantes, un bouton de validation rouge et un message qui fait trembler :

Le module “XXX” n’a pas pu être identifié en toute sécurité par PrestaShop.

Ceci se produit généralement lorsque le module n’est pas distribué via notre place de marché officielle PrestaShop Addons, ou quand votre serveur n’arrive pas à communiquer avec PrestaShop Addons.

Comme vous n’avez pas téléchargé le module depuis PrestaShop Addons nous ne pouvons pas certifier qu’il est conforme à nos exigences de sécurité (notamment, nous ne pouvons pas certifier qu’il n’ajoute pas de fonctionnalités cachées comme un cheval de troie, des publicités, des liens cachés, du spam, etc.). Vous l’utilisez à vos propres risques.

blablabla peur blablabla vous avez eu tord blablabla Achetez chez nous

Image prise chez webbax qui parle du même sujet : https://www.webbax.ch/2014/08/27/prestashop-alerte-module-non-verifie/

Le message est (presque) vrai, on ne peut rien en dire sauf qu’il est d’une mauvaise foi dégoulinante. Un peu comme quand vous cliquez sur un lien externe sur Facebook : “Attention, vous allez dans le côté obscur du web, là où les pédonazies mangent des chatons en fumant dans les halls de gare. Vous feriez mieux de rester chez nous.”

Pourquoi est-ce de la mauvaise foi ?

  1. Un module malveillant n’attendra pas d’être installé pour faire ses petites affaires. Si vraiment il a besoin d’être installé il peut le faire sans vous. A partir du moment ou il s’affiche dans la liste des modules c’est mort. Donc si vraiment le module est vilain ce message ne sert à rien.
  2. Contourner l’affichage de ce message est trivial. Dans pas longtemps les modules honnêtes mais non présents sur Addons le feront pour ne pas effrayer les commerçants.
  3. Le but n’est pas de protéger le commerçant (cf 1) mais de rediriger vers Addons, C’est évident, c’est moche c’est crade. On accuse le commerçant ( “Comme vous n’avez pas téléchargé” ) de mal agir et que tout sera sa faute ( “Vous l’utilisez à vos propres risques.” ) après l’avoir bardé de mots qui font peur. Ensuite plus sereinement on explique qu’un module similaire existe surement sur Addons et qu’on peut revenir à la sécurité (ouf)

Quel est le vrai but ?

  1. Vendre des modules c’est évident mais pas que.
  2. Supprimer les modules gratuits indépendants. Avez vous remarqué qu’il y a de moins en moins de modules gratuits sur Addons ? ça fait un moment qu’on ne peut plus en ajouter mais les anciens restaient. Pourtant récemment deux des miens ont été effacés car “Pas assez de ventes” (héhéhé). Donc les modules gratuits ne sont plus validés par Addons et auront tous ce message. Mais pas d’inquiétude un payant existe surement sur Addons
  3. Supprimer la concurrence et faire plaisir aux partenaires. Il y a plein de boutiques de modules indépendantes et quelques autres places de marché dédiées. Evidemment le message apparaîtra si leurs modules ne sont pas sur Addons. Mais pourquoi ? Par exemple il est impossible de déposer sur Addons un module de paiement (Crédit Agricole, LCL…) Prestashop a déjà les siens ou un module similaire à un de leurs partenaires (qui payent pour être mis en avant sur Addons). Mais des modules de paiements indépendant il y en a plein (et même des gratuits) et ça c’est pas bon pour les affaires.

Conclusion

Je comprend tout à fait la position de Prestashop et d’Addons.

Addons est ce qui rapporte des sous à Prestashop. Il faut le mettre en avant. La solution gratuite n’est (commercialement parlant) qu’un appel à l’achat sur la plateforme. Pas de problème avec ça. Tuer la concurrence, c’est du commerce. Oui oui ok. Les partenaires veulent un retour sur l’investissement, les vrais clients c’est eux. Normal.

Mais jouer sur la peur des commerçants, et en plus trop tard, quand même c’est crade. A côté de ça les pubs cachées de “Expertise Prestashop” passent pour des enfantillages.

Prestashop tu vaux mieux que ça.

P.S. un cheval de Troie (majuscule, c’est une ville) n’est pas une fonction cachée mais un camouflage, le module peut être un cheval de Troie mais pas en cacher un. Mais bon fallait placer des mots qui parlent aux gens et qui font peur. “Tremmmblez devant les liens cachés, bhooooo”